WHO'S WHO FRANCE 30ème édition 1998/1999

ARRABAL (Fernando), Auteur dramatique. Né le 11 août 1932 à Mélilla (Maroc espagnol). Fils de Fernando Arrabal, Officier , et de Mme, née Carmen Teran. Mar. le 1er février 1958 à Melle Luce Moreau, Universitaire (2 enf. Lélia, Samuel). Etudes : Colegio de San Anton à Madrid, Collège de Getafe chez les Escolapios, Faculté de droit de Madrid. Dipl. : Bachelier. Carr. : Apprenti à la Papeleria espanola à Tolosa (1949), Employé de bureau à la Papeleria espanola de Madrid (1952), Ecrivain (depuis 1953), Boursier de théâtre à Paris (1955), à New-York (Etats-Unis) (1958), Fondateur du Groupe Panique (1963), Auteur dramatique. Oeuvres : romans : Baal Babylone (1959), l'Enterrement de la sardine (1960), Arrabal celebrando la ceremonia de la confusion (1966), Fêtes et Rites de la confusion (1974), La tour prends garde (1984, prix Nadal de littérature), la Reverdie (1985), la Vierge rouge (1986), la Fille de King Kong (1988), l'Extravagante croisade d'un castrat amoureux (1990), El Mono, la Tueuse du jardin d'hiver (1994), le Funambule de Dieu (1998), Ceremonia por un teniente abandonado (1998) ; pièces de théâtre : Pique-nique en campagne (1952), le Tricycle (1953), la Bicyclette du condamné ; les Deux Bourreaux, Fando et Lis (1955), le Cimetière des voitures (1957), la Communion solennelle (1963), le Grand cérémonial (1963), Cérémonie pour un Noir assassiné ; Strip-tease de la jalousie (1963), le Couronnement (1964), Concert dans un oeuf, les Amours impossibles (1965) ; la Jeunesse illustrée (1966), Dieu est-il devenu fou ? (1966), Une chèvre sur un nuage (1966), l'Architecte et l'empereur d'Assyrie (1967 et 1986), le Jardin des délices (1967), Ars Amandi ; Dieu tenté par les mathématiques (1967), l'Aurore rouge et noire (1968), Bestialité érotique (1968), Une tortue nommée Dostoïevski (1968), Et ils passèrent des menottes aux fleurs (1969), la Grande Revue du XXème siècle ; Bella Ciao; la Guerre de mille ans (opéra, 1970), le Ciel et la Merde (1970), Jeunes Barbares d'aujourd'hui; Sur le fil (1975), l'Arbre de Guernica (1976), la Tour de Babel (1976) ; Oraison (1977), Théâtre Bouffe (1978), Mon doux royaume saccagé ; le Roi de Sodome ; le Ciel et la Merde-II ; l'Extravagante Réussite de Jésus-Christ ; Karl Marx et William Shakespeare ; Lève-toi et rêve ; les Délices de la Chair ; la Ville dont le prince était une princesse, Bréviaire d'amour d'un haltérophile (1987), La Traversée de l'Empire (1988), la Nuit est aussi un soleil (1990); Lully (1993), Entends la douce nuit qui marche (1994), Comme un lis entre les épines (1995), le Fou rire des liliputiens (1996) ; essais : Lettre au général Franco (1972), Sur Fischer : Initiation aux échecs (1973), le

Panique (1973) ; Lettre aux communistes espagnols (1978); Lettre à Fidel Castro ; Echecs et Mythe ; albums : le New-York d'Arrabal (avec des photographies de l'auteur, 1974), El Greco (1991), Goya et Dali (1992), Fêtes et défaites sur l'échiquier (1992), le Roi maudit, Carta a José Maria Aznar (1993), Genios y Figuras (1993), la Dudosa luz del dia (1994) ; poésies : la Pierre de la Folie, Cent Sonnets ; Humbles Paradis (1985), Liberté couleur de femme (1993), Arrabalesque (1995), Passion, Passions (1997), le Frénétique du spasme (1997) ; mise en scène des films : Viva la muerte (tiré de Baal Babylone, 1970), J'irai comme un cheval fou (1973), l'Arbre de Guernica (1976), l'Odyssée de la Pacific (1980), le Cimetière des voitures (1981), Adieu Babylone ! (1992), Un esclave nommé Cervantès (1996) ; expositions de tableaux-collages (1985 et 1996-97). Décor. : Officier des Arts et des Lettres. Dist. : prix Superdotado (1942), Lugné Poë (1965), Grand prix de théâtre (1967), Grand prix de l'humour noir (1968), prix Oby (New-York, 1976), Grand prix de la ville d'Antibes (1977), World's Theater (1984), prix Nadal du roman (1984), prix Nabokov du roman (1994), prix Espasa de l'essai (1994), Médaille d'or des Beaux-Arts (Espagne, 1989), prix du théâtre de l'Académie française (1993), Grand prix de la Société des Gens de Lettres (1996), prix Mariono de Cavia (1998), prix de la Francophonie (1998). Distraction : jeu d'échecs. Adr. : 22 rue Jouffroy d'Abbans, 75017 Paris.